Notre Shoah, ou entreprise d’extermination des juifs d’Europe (1941-1945), est l’aboutissement de l’ideologie raciste et antisemite developpee via Hitler, Fuhrer de l’Allemagne.

Elle se deroule en haute guerre mondiale, tandis que l’Allemagne hitlerienne et ses allies combattent individu entier (note).

Elle a a son paroxysme la rupture des Europeens avec les valeurs chretiennes, humanistes et philosophiques ayant fait la grandeur de leur civilisation.

Hitler et les juifs

Adolf Hitler est le premier coupable de l’extermination des Juifs. Des 1920, a le initiative, le petit parti nazi dont il a pris la direction projette d’attribuer a toutes les Juifs le aussi statut qu’aux etrangers ainsi que favoriser leur emigration.

Dans Mein Kampf (« Mon combat »), le livre que celui-ci ecrit en prison en 1924 Afin de decrire le itineraire et exposer le projet politique, le futur Fuhrer s’epanche dans ses sentiments antisemites mais ne evoque rien du sort que celui-ci reserve aux Juifs une fois qu’il pourrait etre au pouvoir. En 1928, il renouvelle le souhait de ne tolerer les Juifs en Allemagne « que tel des etrangers ».

Sauf en tordant les mots, on ne pourra trouver dans Mein Kampf votre projet d’extermination physique des Juifs. Hitler ne concoit jamais Indeniablement de tuer l’ensemble des Juifs d’une Terre, y compris ceux d’Amerique ou d’Afrique du Sud ! Cela se satisfait donc une perspective de chasser le demi-million de Juifs qui peuple l’Allemagne. Mais il oublie au passage que sa politique de conquete placera en son pouvoir les millions de Juifs polonais et sovietiques, sans possibilite de les chasser comme nos precedents.

Notre montee progressive de l’antisemitisme

Di?s que Hitler te prend le i?tre capable de en 1933, peu de personnes pretent attention a ses foucades antisemites d’autant qu’il y met un bemol apres la journee de boycott des magasins juifs organisee le 1er avril 1933. En 1935, brutal changement de ton. Les lois antisemites de Nuremberg, principalement destinees a interdire des unions mixtes entre « Aryens » et Juifs, font remonter la pression.

Les nazis pratiquent des lors un antisemitisme encore et puis brutal sans toutefois organiser des meurtres systematiques.

Leur objectif est de pousser les Juifs a l’exil, autrement dit d’obtenir une Allemagne « judenrein » (videe des Juifs). Dans l’Autriche, sitot apres le annexion, Eichmann l’applique avec une redoutable efficacite.

Sollicites par les nazis de degoter une « solution », des Occidentaux se reunissent a Evian en juillet 1938 mais c’est Afin de etaler leurs reticences a accueillir nos candidats a l’exil (crainte du chomage. ), et cela declenche l’ironie du Fuhrer.

Toutefois, l’antisemitisme et le bellicisme desormais affiches sans vergogne via des nazis sont i  nouveau loin de faire l’unanimite parmi des Allemands.

Voir la carte des camps nazis en belles dimensions

Vers l’extermination

Le 30 janvier 1939, tandis que se fait jour l’imminence tout d’un conflit generalise, le Fuhrer evoque Afin de la premiere fois en public, en face du Reichstag (Parlement allemand), le projet d’exterminer les Juifs et non plus seulement de les chasser dans l’hypothese ou ils menaceraient son projet politique : « Si la juiverie internationale devait reussir, en Europe ou ailleurs, a precipiter les nations dans une guerre mondiale, il en resulterait, non nullement la bolchevisation de l’Europe et la victoire du Judaisme, mais l’extermination en race juive ».

Aucun auditeur ne prend a la lettre le propos, d’autant que bien semble reussir au Fuhrer avec l’occupation sans coup ferir d’une Boheme-Moravie, de la Pologne puis d’une France.

Le 25 mai 1940, via instruction de Hitler, le chef une SS Himmler organise dans la Pologne occupee 1 « triage racial » en restreignant l’enseignement secondaire aux enfants « racialement purs ». Il va falloir reduire les Polonais tant catholiques que juifs a l’etat d’esclave.

Notre tonalite change au printemps 1941, quand l’Allemagne se trouve en guerre contre l’Angleterre de Winston Churchill et l’URSS de Staline. Le gouvernement doit renoncer a chasser les juifs vers d’autres contrees comme Madagascar !

Himmler songe a regrouper les Juifs de l’Est dans des « reserves » autour de Lublin, au Gouvernement General (ex-Pologne sous occupation allemande). Cette demarche recoit un debut d’application avec la ghettoisation. Elle reste officiellement justifiee avec le probleme de proteger les Juifs contre le typhus ! De fait, elle accelere la disparition des Juifs en exposant ceux-ci a la famine et aux exactions en tout genre.

Premiers massacres de masse

A l’ete 1941, lorsqu’est declenchee l’operation « Barbarossa » contre l’URSS, quatre Einsatzgruppen (« groupes mobiles d’intervention » de la SS) entreprennent de « nettoyer » l’arriere concernant empi?cher que des francs-tireurs ne s’en prennent a toutes les soldats. Pour i§a, ils fusillent preventivement des commissaires politiques du parti communiste et les juifs en age de combattre.

Tres vite, des le mois d’aout 1941, avec l’encouragement tacite mais non formel des chefs une SS, Himmler et Heydrich, qui multiplient les visites d’inspection sur le terrain, nos Einsatzgruppen etendent un action aux jeunes femmes et aux enfants juifs. Mes massacres par balles prennent une dimension apocalyptique, comme a Babi Yar (Kiev) : 33.000 victimes en 1 semaine, les 29 et 30 septembre 1941.

Le commandant tout d’un Einsatzgruppe qui possi?de participe precedemment, en Allemagne, a l’elimination avec le gaz des handicapes mentaux, etend la technique a toutes les Juifs, au debut en les asphyxiant avec les gaz d’echappement d’un camion. Cela s’ensuit qu’a J’ai fin de l’annee 1941, 300.000 a 400.000 Juifs, hommes, jeunes filles et enfants, ont deja ete assassines de differentes facons sans qu’aucun projet planifie d’extermination n’ait bien ete foutu en oeuvre.

Le genocide et Beyrouth

A votre moment-la, en plaines russes, la Wehrmacht pietine devant l’arrivee de l’hiver et la resistance des partisans. J’ai defaite se profile a Stalingrad. D’autre part, les Etats-Unis entrent au combat contre l’Axe qui reunit l’Allemagne, l’Italie et le Japon. Apprehendant une nouvelle defaite apres celle de 1918, le Fuhrer eprouve le besoin d’engager totalement le peuple allemand a ses cotes. Alors prend forme le projet d’extermination totale des juifs d’Europe. Ce va i?tre la « Solution finale d’une question juive » (en allemand : Endlosung der Judenfrage). Ses aspects logistiques sont definis au cours d’la fameuse reunion de Wannsee, le 20 janvier 1942.